Skip to main content
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Breadcrumb

Un parc nouvelle génération au service de la mobilité durable

Publié le - Mis à jour le 04 juin 2020

Environnement

IMPLANTER LA MULTIMODALITÉ AU CŒUR D’UN ÉCRIN DE VERDURE

Le futur aménagement multimodal de Longvilliers est implanté au cœur du Parc Naturel Régional (PNR) de la Haute Vallée de Chevreuse  qui regroupe près de 53 communes et plus de 115 000 habitants. Les objectifs du PNR sont nombreux : promouvoir un mode de développement basé sur la mise en valeur et la protection du patrimoine naturel et culturel, s’assurer du respect des équilibres sociaux et économiques, naturels, culturels, patrimoniaux et conforter les activités traditionnelles (l’agriculture notamment). 

Dans ce contexte particulier, les études d’avant-projet du Parc multimodal menées par VINCI Autoroutes se sont notamment focalisées sur les aspects paysagers et environnementaux : comment réaliser un parc multimodal de 255 de places de stationnement, amélioré d’un bâtiment voyageurs et de quais pour les bus dans ce paysage si particulier ? Architectes, paysagistes et urbanistes ont donc planché pendant plusieurs mois pour apporter des solutions inédites pour faire du Parc multimodal un aménagement en phase avec le territoire dans lequel il s’inscrit.

Toit végétalisé - Caroline Gasch

Afin de réduire l’impact visuel de la voiture, les stationnements sont intégrés derrière des noues (fossés) plantées d’arbres et une lisière forestière de bosquets. Une palette végétale indigène (chênes, tilleuls, hêtres, saules, charme…) conforme à son environnement paysager a été choisie. Les espaces (espaces piétonniers, cheminements, accès) ont été structurés en incorporant les essences végétales locales et en s’inspirant des espaces agricoles et forestiers environnants. La même réflexion a été menée pour le bâtiment voyageurs à haute qualité environnementale qui comportera une toiture végétalisée et des façades en matériaux nobles (bois et pierre).

INNOVER POUR PRÉSERVER ET VALORISER LA RESSOURCE EN EAU

Conformément à la réglementation Loi sur l’Eau, la gestion des eaux pluviales du projet a été étudiée sur la base des prescriptions du SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) d’Orge-Yvette.

Les eaux issues du ruissellement sur les chaussées seront récoltées par des caniveaux le long des trottoirs rejoignant un réseau enterré qui conduisant jusqu’à un bassin de prétraitement puis un bassin de rétention. Ce système collectera les eaux issues des places de stationnement, des voiries de desserte et de la gare routière. 

Les eaux issues des espaces verts seront gérées à part, puisque non polluées. Elles seront prises en charge par une noue connectée au bassin de rétention (pour régulation de leur débit de fuite au même titre que les eaux issues des enrobés). En limite de l’emprise du projet, un fossé périphérique sera créé afin de collecter les eaux pluviales en provenance du bassin versant naturel pour les acheminer directement au fossé existant. Ce projet n’aura pas d’incidence sur l’eau et sera compatible avec les dispositions du SDAGE 2016-2021 du bassin Seine-Normandie, du SAGE Nappe de la Beauce, du SAGE Orge-Yvette et du PNR de la haute Vallée de Chevreuse.

Non raccordé au réseau d’assainissement collectif, plus communément appelé le « tout-à-l’égout », le bâtiment a fait l’objet d’une réflexion toute particulière pour traiter les eaux usées émises notamment par les sanitaires. Ainsi, la réglementation relative à la gestion des eaux usées sera appliquée de manière exemplaire par la mise en place d’une unité de traitement autonome avec rejet des eaux traitées par refoulement vers le réseau d’eaux pluviales. Ce système de traitement et de filtration dernier cri se réalise via une filtration à base de coquille de noisettes recyclées.

Longvilliers - Caroline Gasch

La préservation de la ressource en eau est une priorité pour VINCI Autoroutes qui, dans chaque nouveau projet, innove pour limiter sa consommation et sécuriser son rejet dans le milieu naturel.