Skip to main content
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires par VINCI Autoroutes et ses partenaires afin d’améliorer votre navigation, permettre de réaliser des statistiques de visites et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

Breadcrumb
  • Accueil
  • Le portrait du territoire

Le portrait du territoire

Situé sur l’autoroute A10, au niveau de l’échangeur de Dourdan / Saint-Arnoult-en-Yvelines (n°10), le parc relais du Plessis Mornay de Longvilliers a été inauguré en avril 2013. Il accueille chaque jour de nombreux usagers qui utilisent les parkings et transports en commun dans leurs déplacements quotidiens.


Les stratégies locales de mobilité

stratégies locales de mobilité

Quatre lignes de bus assurent la correspondance avec l’arrêt de bus Plessis-Mornay :

  • 2 lignes d'autocars express exploitées par Albatrans qui proposent quotidiennement une liaison entre la gare RER de Dourdan et la gare RER de Massy pour la ligne 91.03, la gare RER de Dourdan et la gare RER d’Orsay pour la ligne 91.02. Ces bus ont une fréquence de passage de 15 minutes en moyenne pour la ligne 91.02 et de 5 minutes pour la ligne 91.03 en heures de pointe. Les temps de parcours pour se rendre à Massy ou Orsay sont de l'ordre de 30 minutes.
     
  • 2 lignes de bus locales exploitées par Transdev Rambouillet (ligne 23 et ligne 29).

Cette offre a été renforcée dès 2016 avec l’arrivée de la nouvelle ligne locale n°10, exploitée par Transdev Rambouillet, et l'augmentation du nombre de trajets en heures de pointe des autres lignes de bus.
La fréquentation de ces lignes de bus, en constante hausse, démontre que ces nouvelles offres de déplacement  répondent aux objectifs des collectivités locales d’Île-de-France qui s’engagent dans le développement d’un système de transport attractif pour diminuer et limiter les déplacements automobiles afin de réduire les émissions issues du transport routier*.

* Schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF), Schéma de Cohérence Territoriale Sud Yvelines (SCoT), Charte du Parc national régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Un environnement à preserver

Environnement à préserver

Le territoire, bien que marqué par les infrastructures de transports comme l’autoroute A10 et la ligne à grande vitesse, conserve son caractère rural et agricole. L’habitat est diffus, regroupé en hameaux qui correspondent à d’anciennes fermes. Le patrimoine naturel et bâti est remarquable.
Le soin apporté aux constructions comme aux espaces publics témoigne des politiques menées depuis de nombreuses années par les collectivités.

Le projet d’aménagement du parc multimodal de Longvilliers prend en compte cet environnement remarquable et répond aux multiples objectifs fixés dans les documents de planification portés par les collectivités :

  • préserver et protéger les paysages naturels et leur diversité, les éléments patrimoniaux et l'unité architecturale,
  • améliorer l’intégration environnementale, floristique, paysagère et architecturale des projets,
  • recourir à du mobilier et des matériaux écologiques et/ou issus des filières locales.

L'État et les collectivités locales se sont engagés dans une démarche de réduction des gaz à effet de serre et de développement des énergies renouvelables. Cette démarche, déclinée dans la charte du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, le SCoT et le PLU*, se traduira dans le projet d'aménagement du parc multimodal de Longvilliers par des objectifs ambitieux en matière d'équipements, par exemple : collecte et tri des déchets, toilettes économes en eau. Le bâtiment sera à haute qualité environnementale.

* Plan Local d'Urbanisme (PLU).